Les grands mythes du FN: le français de souche.

par Framboise et Chocolat  -  #mythe extreme droite. français de souche., #Fn., #français de souche. racialisation.racisme, #coup de coeur

Faut- il 4 générations au cimetière (d'un village français) pour être un vrai français?

Une nouvelle esbroufe de l'extrême droite ; les français de souche. Il y aurait les français de souche et les autres..les autres, moins français, sans doute..

Comment cette expression est-elle devenue courante ?

Prenons la définitions donné par Hervé Le Bras :"La notion de « Français de souche » est ancienne puisqu'on la trouve dès le début du XIXème siècle pour désigner des français nés en France de parents nés en France. Mais , ce terme, tout comme celui de race, a changé de sens au fil du temps pour en venir à désigner des français dont la majeure partie de l'ascendance, sinon toute est française , en opposition à d'autres français dont au contraire une fraction importante de l'ascendance serait étrangère. »

  • Cette expression a été reprise par l'ined( *1) dans un livre de Md Tribalat ,en 91 . Il a donné une caution sociologique à cette expression . Les français de souche seraient le reliquat, le résidu qui resterait après avoir enlevé 4 générations de suite de génération issu d' étranger.
  • Sur le mode de calcul , l'Ined ne remonte pas avant 1900 Et pourquoi pas plus loin?

Peut être, parce qu'on a tous ,plus ou moins loin dans notre arbre généalogique, un ancêtre étranger. Et, si l'on remonte a quelques dizaines de milliers d'année ,on descend tous d'africains venus survivre sous des contrées plus souriantes. .

  • Ensuite , si l'Ined remonte à 4 générations , c'est uniquement le coté maternel...Les mêmes qui vont nous bassiner sur l'enfant qui a besoin d'un papa et d'une maman, sont moins pinailleurs quand ça les arrange.

En effet , dès la deuxième générations les enfants français issus de parents immigrés vont se marier avec des français non issus de l'immigration.

Donc, si on tient en compte du père et de la mère , les enfants issus de ces mariages sont des demis français de souche ? la générations suivantes de 1/3 de français de souche?

Ridicule...alors , pour ne pas tomber dans l'ubuesque, il est plus simple de ne tenir compte que de lignée maternelle ....où comment tordre les données pour servir une cause , une idéologie sous-jacente.

  • De plus, français de souche..oui mais quelle France?Les frontières ont beaucoup changées..les algériens né en 1950, français de souche ? L 'alsacien né en 1912, français de souche ?
  • En outre le français de souche existerait-il génétiquement ? Ethniquement existe-t-il un français type ? Non

« Concernant la génétique, les choses sont beaucoup plus complexes. Ainsi comment différencier la part de la population française vivant en Europe qui est issue des vagues d'envahisseurs celtes, germains, romains, huns, arabes (lors des grandes invasions du Moyen Âge,) Normands ou de tous les peuples méditerranéens dans le sud de la France, et la part née des migrations économiques des autres pays d'Europe, d'Afrique et d'Asie ? Il existe seulement quelques îlots ayant conservé une certaine homogénéité génétique, dont les Basques qui ne sont regroupés dans aucune nation unique » Didier Raoult.

Cette expression fait surtout fi de la volonté de s'intégrer, de la culture ..Ne sommes nous pas français parce que la France est le pays où l'on vit,le français la langue que l'on parle, parce que nous avons été à la même école, nous avons regardé les mêmes émissions, nous avons connu la même joie lors de la victoire des bleus en 98 (même moi, c'est dire), parce que nous savons que Johnny est un chanteur et Carla Bruni la femme d'un homme politique, parce que nous avons connu des repas houleux où les thèmes de discordes furent nombreux (pour ou contre la peine de mort, Marseille ou Psg, fonctionnaire feignant ou utile, retraite à 60ans ou à 67?)?

Mais alors pourquoi l'utiliser?

  • Plus correct, et surtout moins susceptible de poursuite que d'utiliser des mots comme race, raciste, racisme..

Je fais ,sans doute, un raccourcis abrupt mais des politiques de l'immigration basées sur la génétique, sur le comptage des générations , ça me rappelle des mauvais souvenirs !

(2*(Loi de Nuremberg ;1935La notion de Juif))

Et ça permet surtout de donner raison à ce sentiment qu'il y a beaucoup d'étranger..à partir de là , on peut les désigner comme les bouc émissaires de la crise que nous traversons !

Cela permet d'exclure pour mieux stigmatiser .

Je laisserais le dernier mot à Hervé le Bras :

« Il est sûr que l’Eden n’étant situé en France par aucune tradition, nous descendons tous d’immigrants à un certain horizon temporel. »

1« L’Institut national d’études démographiques" organisme public de recherche spécialisé dans l’étude des populations, partenaire du monde universitaire et de la recherche au niveau national et à l’international. »

2(Loi de Nuremberg ;1935La notion de Juif) est définie via le §5 du décret:

« §5.1. Est Juif celui qui descend d'au moins trois grands-parents qui sont racialement des Juifs intégraux. Dans ce cas, le §2.2. est d'application. §5.2. Est également réputé Juif le ressortissant métissé de Juif qui descend de deux grands-parents juifs intégraux et, a) appartient à la communauté religieuse juive à la date de la proclamation de la loi, ou rejoint cette communauté par la suite;b) est marié à une personne juive à la date de la proclamation de la loi, ou conclut un tel mariage ultérieurement, c) est le fruit d'un mariage avec un Juif, tel que défini au §.5.1, si ce mariage a été conclu après l'entrée en vigueur de la loi sur la protection du sang et de l'honneur allemands du 15 septembre 1935, d) est le fruit de relations extraconjugales avec un Juif, tel que défini au §.5.1, et est né après le 1er juillet 1936. »