Comment avoir une agriculture sans souffrance animale ?

par Framboise et Chocolat  -  28 Février 2015, 18:55  -  #ethique animale

Guillaume Erner et son équipe animeront cette émission spéciale depuis le salon de l'agriculture.

L’élevage intensif provoque des souffrances animales intenses. Comment savoir si les produits d’origines animales que nous consommons ont été produits de manière éthique ? C’est la question que nous nous poserons en direct du salon de l’agriculture.

Hervé Guillerm

Membre du Comité Directeur de la Coordination Rurale, éleveur de porcs bretons, par un système hors-sol, à côté de Carhaix dans le Finistère

Léopoldine Charbonneaux

Directrice de l’ONG CIWF France, qui a pour mission d’encourager les pratiques d’élevage respectueuses du bien-être des animaux

Marie-Noëlle Orain

Secrétaire générale de la Confédération paysanne, éleveuse de vaches laitière en bio à Châteaubriant en Loire-Atlantique

Christiane Lambert

Première vice-présidente de la FNSEA, éleveuse de porcs dans le Maine-et-Loire

Le gigantisme devient la règle. Notre art de vivre, nos campagnes, nos emplois sont menacés. On s'éloigne de plus en plus d'une agriculture respectueuse des paysans, des bêtes, de l'environnement et des consommateurs.

J Bové

Outre les problèmes graves en termes d'éthique et de bien-être animal que peut poser le fait d'agglutiner et de pomper des milliers de bêtes dans d'immenses entrepôts, ce nouveau type d'élevage qui débarque sur le sol français produit des aliments de piètre qualité voire dangereux pour la santé, détruit les emplois paysans et dégrade l'environnement.

J Bové

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, se débat dans ses propres contradictions: il affirmait encore il y a quelques jours "la ferme des 1000 vaches, ce n'est pas mon modèle parce que derrière, c'est un investisseur et il n'y a pas d'agriculteur", tout en assouplissant les demandes d'autorisation d'agrandissement des élevages industriels.

J Bové