Non, tuer les loups ne sauve pas les moutons... au contraire !

par Framboise et Chocolat  -  23 Novembre 2015, 21:07  -  #ethique animale

Deux articles traitant des loups...

Dans le premier on explique que le fait de tuer un loup , déséquilibre la meute ..qui va se reproduire plus vite que la normale, et donc tuer des proies de proximité comme les moutons...

Dans le deuxième l'on voit que le loup , en super prédateur a un effet bénéfique sur la flore et la faune ...

ÉTUDE – Alors que les bergers s'efforcent de tuer les loups pour protéger leur bétail, une étude démontre que décimer leur meute accentuerait en réalité le nombre d'attaque.

Des bergers d'Auvergne et de Champagne-Ardenne sont allés manifester jeudi 27 novembre à Paris pour demander "un nouveau plan loup efficace", désarmés face aux attaques répétées des loups. Ils réclament notamment plusieurs autorisations pour tuer les bêtes. Mauvaise idée selon des chercheurs américains. Tuer des loups dans le but de réduire les attaques sur le bétail pourrait en effet avoir l'effet inverse.

Pour tirer leurs conclusions, les chercheurs du Large Carnivore Conservation Lab de l'Université de l'État de Washington se sont basés sur vingt-cinq ans d'analyses sur les loups dans l'Idaho, le Montana et le Wyoming. Résultat : tuer 20 loups en un an doublerait la mortalité du bétail de l'année suivante.

La faute à l'augmentation des couples reproducteurs

Et pour cause, quand la meute perd un loup, la cohésion sociale en pâtit fortement. Si un membre d'un couple reproducteur est abattu, les progénitures sont encouragées à se reproduire plus tôt. Le nombre de couples reproducteurs augmente, en même temps que celui des attaques. La raison est simple : quand un chiot nait, les parents ne peuvent s'en éloigner trop longtemps et choisissent donc des proies de proximité, comme les moutons.

Pour autant, John Pierce, scientifique en chef au Département de Washington des poissons, de la faune et la flore tempère ces affirmations pour Nbcnews. L'étude n'est pas définitive car seules les données historiques ont été étudiées, sans mettre en place aucun test ni expérience.http://www.metronews.fr/info/non-tuer-les-loups-ne-sauve-pas-les-moutons-au-contraire/mnld!zYsVmMMrMiHys/

.

Quand ils ont amenés ces loups dans le Parc, ils n'auraient jamais imaginé tout ce qui se produirait ensuite !

Par Céline Gautier il y a 1 mois

En 1995, les loups ont été réintroduits dans le Parc National du Yellowstone, d'où ils avaient disparu pendant 70 ans. Ce que les naturalistes et les biologistes n'ont pas prévu, c'est que cela aurait des conséquences des plus remarquables !

Comme quoi, Mère Nature sait très bien ce qu'elle fait, et si on la laisse un peu tranquille, elle peut faire des choses incroyables...

Bien sûr, on imagine bien l'importance de l'équilibre de la chaîne alimentaire. Mais de là à ce qu'un changement aussi minuscule puisse avoir des conséquences si énormes... On devrait renommer l'effet papillon "effet loup" ! 

Et dire que nous osons les faire passer pour des bêtes cruelles et sanguinaires, nous qui bétonnons à loisir les prairies et qui détruisons les forêts. Non seulement les loups sont de magnifiques créatures, mais pour les quelques animaux qu'ils tuent afin de se nourrir, ces seigneurs de la forêt peuvent donner vie à des centaines d'autres être vivants, transformant leur environnement jusqu'à façonner les paysages, les lacs et les rivières !

L'homme est un loup pour l'homme? Vraiment ?
Prétentieux que nous sommes, de nous comparer ainsi à ces êtres majestueux ... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :