La liste des morts vivants français ou les chanceux qui ont pu lire leur nécro

par Framboise et Chocolat  -  10 Mars 2015, 17:08  -  #humour, #société

La mort précipitée de Martin Bouygues annoncée par l'AFP a provoqué une vague de jeux de mots , caricatures...sur la toile . J'ai retenu ceux de J Ferrari:
La liste des morts vivants français ou les chanceux qui ont pu lire leur nécro
La liste des morts vivants français ou les chanceux qui ont pu lire leur nécro

Et le billet d'Alex Vizorek:

Mais savez vous que Martin Bouygues n'est pas la seule personnalités qui fut , un peu vite occis .

Prosper Mérimée , écrivain ( Mateo Falcone .) a pu lire dans le Figaro “Mérimée est mort à Cannes le 8 mars 1860, à quatre heures de l’après-midi”....

Proper Mérimée

Proper Mérimée

Le 30 juillet 1940 c'est la mort de Charles Trenet a 27 ans qui fut annoncé par Paris Soir . Heureusement pour lui la grande faucheuse ne vint le cueillir qu'en 2001.

 

Charles Trenet

Charles Trenet

En 1986 la nouvelle de sa mort publiée dans le quotidien de Paris à fait réagir avec ironie Marcel Dassault. Il écrivit à Tesson , rédacteur du journal: “Je me porte mieux que votre journal”.

Malheureusement , il n'a pas survécu longtemps à sa première nécrologie..à peine dix jours.

Marcel Dassault

Marcel Dassault

Le 4 mai 1988 , c'est Monica Vitti qui put lire sa nécrologie dans le Monde.

 

“Les yeux transparents de Monica Vitti demeureront dans l'histoire du cinéma, grâce à Antonioni, qui a su en cerner le mystère (...) Derrière l'harmonie, il y avait une faille, une blessure, dissimulée avec trop de pudeur sans doute. Monica Vitti a préféré quitter la vie, et nous n'avons pas su la retenir”

le Monde

D'abord le soulagement. Ensuite la honte. Le soulagement que la nouvelle de la mort de Monica Vitti annoncée le 4 mai dans la première édition du Monde, soit fausse. Puis la honte de l'avoir publiée. Publier u e nouvelle inexacte, c'est le cauchemar du journaliste qui apprend en tétant sa première encre qu'une information doit toujours être vérifié. Plutôt deux fois qu'une. Cette fois, l’enchaînement des circonstances - fatales, forcément fatales - a fait déraper la loi. . Il était 9 h 30, mardi, lorsqu'un homme en larmes a dicté à notre service sténographique le douloureux communiqué. Il téléphonait, disait-il, de la part de M. George Baume, agent de l'actrice italienne en France, imprésario très connu et estimé, dont il donnait en caution le numéro de téléphone. Le temps que nous le joignions, les pages étaient bouclées, M....
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/archives/article/1988/05/05/la-fausse-mort-de-monica-vitti_4116294_1819218.html#gcBTQVAMWMEibUZp.99

Monica Vitti

Monica Vitti

On reproche aux médias d'aller trop vite à cause d'internet...mais finalement , le dead line d'un journal peut  aussi faire confondre vitesse et précipitation aux journalistes qui par peur de rater un scoop et de se faire doubler par d'autres supports ( radio/tv) ou concurents plus audacieux oublient de vérifier leur source (et de croiser leurs sources)

Bruno Bellone

Bruno Bellone

Bruno Bellone  a lui porté plainte contre X suite à l'annonce de son suicide par France info, relayée ensuite  par LCI...

La journaliste a l'origine avait l'information d'une source généralement fiable...

L'histoire raconté par libé:

http://www.liberation.fr/medias/1998/04/24/le-jour-ou-bruno-bellone-fut-tue-et-ressuscite-par-les-ondes-france-info-avait-annonce-le-suicide-du_233855

 

Elkabbach,  sur les ondes d'Europe 1, a annoncé la mort prématurée de Pascal Sevran.

P Sevran

P Sevran

Et comme souvent , c'est l'effet boule de neige puisque Elkabbach l'annonce , Laurent Ruquier ne se pose pas de question et en direct sur France 2 relaye l'information!

Au moins les éloges des commentateurs étaient sympas...

Le8/8/2008, se fondant sur la déclaration de pompiers, Florence Schaal a annoncé en direct dans le journal télévisé de 20 heures de TF1 la mort d'un garçonnet de deux ans et demi, alors que l'enfant disparu depuis 48 heures venait d'être retrouvé sain et sauf.

 

Pour plus d'information : http://www.arretsurimages.net/articles/2008-08-11/Comment-TF1-a-annonce-a-tort-la-mort-d-un-enfant-id1063

La pauvre journaliste ( et brillante journaliste puisqu'elle a reçu de nombreux prix)qui a annoncé l'info fut licenciée. Refusant de porter seule une faute , qu'Elkabbach aurait qualifiée de collective elle s'est pourvue devant les prud'hommes...il s'ensuivit un long parcours judiciaire.

Et puis il y a eu le décès de S Corne annoncé par Ruquier et sabatier dans ONPC (en e moquant de A Caron qui doutait..)

http://www.telestar.fr/2014/photos/fausse-mort-de-soizic-corne-tres-secouee-elle-ne-sort-plus-de-chez-elle-diaporama-61923

et le mardi 10/03 ce ne fut pas le sécès mais l'agressuin de l'animatrice Enora Malagré...le rapport , l'info parue sur France Info fut relayée ( sans recoupée les sources) un peu vite par les autres radios...

http://www.huffingtonpost.fr/2015/03/10/enora-malagre-canular-poignardee-tpmp-police-appartement_n_6837506.html?utm_hp_ref=france

Le journaliste police/justice de la radio Olivier Boy, visiblement informé par la police, annonce sur twitter que "le compagnon de l'animatrice Enora Malagré a appelé la police pour dire qu'il venait de poignarder la jeune femme."

Il faudrait réapprendre l'utilisation du conditionnel dans les écoles de journaliste...et leur apprendre l'adage "il ne faut pas confondre vitesse et précipitation"