Le Fn est toujours un parti d'extrême droite

par le monde  -  11 Avril 2015, 16:43  -  #Anti-FN.

Un parti qui n’est plus antisémite mais qui reste « altérophobe »

Si on peut donner quitus à Marine Le Pen sur le fait que son parti n’est plus antisémite, le Front national reste toutefois altérophobe – c’est-à-dire qui vit dans la peur de la différence, de l’autre », rappelle l’historien spécialiste du FN, Nicolas Lebourg. Ce que traduit, selon lui, le propos anti-islam des frontistes
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/pourquoi-le-fn-reste-resolument-un-parti-d-extreme-droite_4613845_4355770.html#OQ6xSPCahtUSchYG.99

  • Le culte d’une identité passée à régénérer

Autre caractéristique forte de l’extrême droite, ce que Nicolas Lebourg qualifie « d’autophilie ». Il s'agit de la célébration d’un peuple dont l’âge d’or est passé, menacé d’être « dilué » dans une autre culture, et qu’il s’agirait de régénérer par l’action de l’Etat.

 

:

Un parti qui n’est plus antisémite mais qui reste « altérophobe »

Si on peut donner quitus à Marine Le Pen sur le fait que son parti n’est plus antisémite, le Front national reste toutefois altérophobe – c’est-à-dire qui vit dans la peur de la différence, de l’autre », rappelle l’historien spécialiste du FN, Nicolas Lebourg. Ce que traduit, selon lui, le propos anti-islam des frontistes
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/pourquoi-le-fn-reste-resolument-un-parti-d-extreme-droite_4613845_4355770.html#OQ6xSPCahtUSchYG.99

  • Le culte d’une identité passée à régénérer

Autre caractéristique forte de l’extrême droite, ce que Nicolas Lebourg qualifie « d’autophilie ». Il s'agit de la célébration d’un peuple dont l’âge d’or est passé, menacé d’être « dilué » dans une autre culture, et qu’il s’agirait de régénérer par l’action de l’Etat.