VIDEO. Selon le FN la fête du cochon est un apprentissage de la République

par Framboise et Chocolat  -  6 Avril 2015, 09:55  -  #Anti-FN.

Le nouveau maire Front national d'Hayange, en Moselle, a tenu à organiser la fête du cochon dans sa ville. Fabien Engelmann, 35 ans, conteste son caractère peu rassembleur. Au nom de la tradition. Extrait de "13h15 le dimanche" du 5 avril.

"Vous m'emmerdez avec vos questions, ce sont toujours les mêmes, et vous emmerdez les Français, à voir le mal partout !" C'est la réponse de Fabien Engelmann aux journalistes. Au maire Front national d'Hayange, en Moselle, ils demandent s'il n'y a pas comme une provocation à organiser ainsi une fête du cochon, et s'il est bien dans son rôle d'élu.

"C'est une fête somme toute classique, comme dans des centaines de collectivités françaises qui organisent la traditionnelle fête de la saucisse ou du cochon", explique cet ancien syndicaliste. L'un des participants, petit drapeau tricolore épinglé à sa chemise, précise devant son assiette de cochonnaille : "Quand vous organisez une fête chez vous, vous voulez rassembler tout votre quartier, ou vos propres amis ?"

"Je défends la nation française"

"Peuple de France amoureux des traditions, bienvenue ! À Hayange, le cochon ne date pas d'hier, contrairement à ce que les bonnes âmes et la cohorte véhémente de nos détracteurs voudraient laisser croire", affirme Fabien Engelmann depuis l'estrade dominant la place où se tient la fête. Végétarien lui-même, il précise : "Chacun est libre de manger ou pas du cochon. C'est un choix respectable."

"La fête du cochon, c'est la solidarité, la joie palpable d'être ensemble et, n'ayons pas peur des mots, un apprentissage de la République. C'est l'oubli de soi et de ses petits intérêts pour davantage de fraternité et pour mieux vivre ensemble", développe-t-il devant un public familial. Des militants d'un mouvement d'extrême droite interdit en 2013 sont là aussi, et il tient à s'en démarquer : "Je suis quelqu'un de populaire. Je défends la nation française, et en aucun cas leur idéologie raciste et xénophobe."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :