Le bilan objectif de l'immigration

par Framboise et Chocolat  -  18 Mai 2015, 08:12  -  #Immigration

Des immigrés européens en majorités diplômés , telle est la réalité ...très loin du ressenti des français.

 

"De 2004 à 2012, 200.000 immigrés sont entrés chaque année, en moyenne, sur le territoire français", affirme l’experte. Un chiffre qui n’évolue guère et qu’il faut relativiser. Il est, en effet, impossible d’additionner le nombre de ces arrivants pour conclure que, au bout de dix ans, il y aurait 2 millions d’immigrés de plus en France.
Certains rentrent chez eux – une grande partie des 60.000 étudiants – tandis que d’autres vieillissent et meurent, le solde annuel net s’établissant autour de 90.000 personnes.

Chiffre INSEE

Des immigrés de plus en plus diplômés:

Le bilan objectif de l'immigration

Une immigration en majorité européenne:

L’immigration, ajoute l’Insee, devient "de plus en plus européenne" : le Vieux Continent représente 46% du flux, contre 30% pour les pays d’Afrique, 14% pour l’Asie et 10% pour l’Amérique et l’Océanie. A 55%, ces Européens arrivent d’ailleurs en France en ayant déjà un emploi, contre 21% pour les Africains. Il s’agit, souligne l’Insee, "de nouveaux arrivants de plus en plus diplômés

Insee

Pourtant le ressenti des français est différent:

 

Pourquoi: je citerai la peur entretenue à des fins électoralistes par des hommes/femmes politiques..

Ensuite est visée l'immigration maghebine . Notre histoire en commun (colonisation ) et un appel à cette immigration en masse en 1960 explique ce phénomène.

Rappelons ici la définition d'immigré

Le bilan objectif de l'immigration

Donc certains immigrés sont français...

 

 Sur le pays d'origine des immigrés:

 

Insee

Insee

Mais relativisons: la part des immigrés depuis 1921:

Français de naissance

Français de naissance

français par acquisition ( immigré devenu français)

français par acquisition ( immigré devenu français)

étrangers

étrangers

Le bilan objectif de l'immigration

La part de Français de naissance a diminué de 3,8 points, celle des immigrés a augmenté de trois points. 

Et l'immigration illégale...

 

En 2013 selon l'agence européenne Frontex, si les entrées illégales ont augmenté , elles restent inférieures à celles de 2011 et au niveau de cellles de 2010 et 2009. Les séjours illégaux demeurent stables.

Le bilan objectif de l'immigration

Pour 2014 ; L’agence Frontex parle de l’arrivée de 274.000 illégaux  dans l’Union européenne. Contre un peu plus de 100.000 en 2013. La France n’est pas la plus touchée, mais c’est cette immigration clandestine qui alimente toutes les peurs et tous les fantasmes.

Les demandes d'asile en France d'après l'ofrap , les demandes sont stables (voire en légére baisse) ...http://www.liberation.fr/politiques/2015/05/07/immigration-clandestine-estrosi-franchit-les-frontieres-du-serieux_1297229

La France acceuillerait plus d'étranger que les autes pays d'Europe : FAUX

Le bilan objectif de l'immigration

Le coût de l'immigration:

 

C'est extrêment difficile à chiffrer:

"En 2010, l'économiste Xavier Chojnicki avait été chargé par le gouvernement d'une étude sur le coût de l'immigration, qui fait désormais autorité. Si elle faisait le constat d'une « surreprésentation des populations immigrées parmi les bénéficiaires d'allocations familiales ou de logement », ainsi qu'aux « allocations chômage et au RMI », elle rappelait que la population immigrée cotisait également.

Or, concluait l'étude, du fait de la structure d'âge différente de la population immigrée, plus jeune, « la contribution nette globale de l'immigration au budget de l'Etat serait ainsi positive et de l'ordre de 12 milliards d'euros pour l'année 2005 ; un immigré aurait effectué en moyenne un paiement net de l'ordre de 2 250 euros contre un peu plus de 1 500 euros pour un autochtone. »" Le Monde

D'autres études ne sont pas de cette avis. Ainsi, François Gemenne, autre chercheur, évoque un coût net de l'ordre de 5 à 10 milliards d'euros. Mais il explique également que ces coûts sont imputables en partie à la politique migratoire elle-même, notamment les reconduites à la frontière, qui représentent 400 millions d'euros par an. Et les travaux de divers chercheurs tendent à montrer que le problème de la France vient aussi du fait que les immigrés y ont un moindre accès aux emplois rémunérateurs. (Le monde)

L'occe estime à un impact quasiment nul...en outre le vieillissement de la population européenne nécessitera forcément un appel accru à l'immigration.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

OCraunot 23/09/2017 05:03

"en outre le vieillissement de la population européenne nécessitera forcément un appel accru à l'immigration." Ah bon pourquoi "forcément" ? Ce vieillissement ne durerait qu'une génération Il vaut mieux payer des retraites à trop de gens (qui vont mourir) que payer trop de pensions à des gens qui vont avoir beaucoup d'enfants, qui ne travailleront pas non plus.