Les vaches n'ont pas de sentiments: l'auto-persuasion qui nous permet de manger de la viande

par Framboise et Chocolat  -  5 Juillet 2015, 21:32  -  #ethique animale

Je relaie un article paru sur un article paru dans minute d'A Chauvet.

Des  psychologues australiens ont indirectement soumis des étudiants via des tests sur leur perception des pensées des animaux.  Selon les résultats de cette étude, publiés dans le Personality and Social Psychology Bulletin, l’homme s’auto-persuade de l’absence de pensée chez les animaux qu’il retrouve dans son assiette.

Trois tests ont été menés par les psychologues. Le premier démontre que l’on attribue de moindres capacités intellectuelles aux animaux considérés appropriés à la consommation humaine, selon les habitudes culturelles du pays.
Le deuxième test a démontré que les mangeurs de viande avaient tendance à nier la souffrance animale lorsqu’on leur rappelle le lien entre la viande et la mort des animaux.Enfin, le dernier test a montré que lorsqu’on est sur le point de manger de la viande, le déni est encore plus fort.

http://www.20minutes.fr/planete/841586-20111213-vaches-sentiments-auto-persuasion-permet-manger-viande

Selon les chercheurs, ces études montrent que manger des animaux ne va pas de soi dans l’esprit humain: le «paradoxe de la viande» s’illustre par le conflit entre le souci du bien-être animal, la compassion pour les bêtes, et les habitudes alimentaires. Les psychologues utiliseront surtout ces résultats pour étudier les constructions mentales qui nous permettent de perpétuer des traditions ou de commettre des actions que nous jugerions immorales si nous ne nous convainquions pas du contraire.

 

http://www.20minutes.fr/planete/841586-20111213-vaches-sentiments-auto-persuasion-permet-manger-viande

Pas de sentiments?

Et KOKO ...

le point WIKI : Koko, née le 4 juillet 1971 à San Francisco en Californie, est une femelle gorille vivant en captivité et connue pour être capable de communiquer en langue des signes. Elle a été dressée par l'éthologue Penny Patterson. Selon celle-ci, Koko maîtrise plus de 1 000 signes différents, dont 500 couramment, issus de la langue des signes américaine.

Koko est le sujet d'un documentaire de 1978, « Koko, le gorille qui parle » réalisé par Barbet Shroeder.

 

On est d'accord Koko aurait eu une vie beaucoup plus heureuse avec ses semblables...

Koko et R Williams ...

La rencontre

Koko fut très triste à l'annonce de la mort de son ami , ce qui démontre qu'elle se souvenait de lui  qu'elle a éprouvé de la peine alors même qu'elle n'est pas en présence du corps de son ami (concept de vie/mort)...

Alors pas de sentiments?

et s'ils ont des sentiments , ils peuvent souffrir. Peut on moralement accepter pour pouvoir assouvir un plaisir non nécessaire * faire souffrir des êtres sensibles?

*On peut vivre sans carence et en meilleure sante sans manger le moindre produit d'origine animale...

Et une vidéo choupinou