Les mauvaises excuses pour justifier l'exploitation des animaux.N°2

par Framboise et Chocolat  -  9 Juin 2015, 15:18  -  #ethique animale, #Aymeric Caron., #Matthieu Ricard

Les mauvaises excuses pour justifier l'exploitation des animaux.N°2

Nous devons de toute façon choisir entre eux et nous. (animaux non-humains/humains)

 

S'il faut choisir entre sauver une vie humaine et une vie animale, la question ne se pose même pas.

Imaginez : un sanglier passe juste devant vos roues de voiture, vous essayerez peut être de l'éviter mais essayerez surtout de sauver votre famille et vous même ; mais ce genre de dilemme n'arrive pas tous les jours.

 

De surcroît l'empathie de se partage pas. Compatir au sort des animaux n'empêche en rien de compatir au sort des humains. Combien de végés se retrouvent avec plusieurs casquettes: défense des sans papiers, aide aux handicapés.... et cause animale. Vous trouverez bien quelques misanthropes : parlez leur vous verrez que ce n'est souvent qu'une armure  qu'ils se sont fabriqués pour se protéger, reconstruire suite à de graves difficultés.

 

En outre ce type d'argument est donné par des personnes qui ne s'inquiètent de personne, ni humain, ni non humain.

Et les hommes! nous dit-on. Et les êtres humains qui se trainent dans le prolétariat ou dans la misère! Vous allez dons les négliger pour songer aux bêtes? Ne faudrait-il pas se préoccuper plutôt d'eux? Cette objection nous est faite, le plus souvent, par ceux qui ne pensent pas plus à l'humanité souffrante qu'à l'humanité. C'est une diversion, c'est l'égoïsme qui se dérobe. Tel celui qu'on quête, qui dit: " J'ai mes pauvres" et qui, quand un pauvre se présente, lui donne....des conseils.

Henri Lautard

Culpabilisant face à notre décision de devenir/être végés nos amis omnivores  cherchent un argument qui leur parait imparable afin de nous culpabiliser en retour... Alors que nous n'avons pas à choisir (sauf quelques situations qui sont exceptionnelles) entre les deux.

La compassion, l'empathie ne sont pas des denrées en quantité limitée mais un état d’esprit, une philosophie.

 

Les mauvaises excuses pour justifier l'exploitation des animaux.N°2