Les mauvaises excuses pour justifier la corrida:La corrida permettrait de cultiver de noble vertu

par Framboise et Chocolat  -  2 Juillet 2015, 14:14  -  #ethique animale

Les mauvaises excuses pour justifier la corrida:La corrida permettrait de cultiver de noble vertu

La corrida permettrait de cultiver de noble vertu

 

Avertissement : le but de ce post est de démollir les arguments des Aficionados , même les plus stupides . ..donc keep cool!

La corrida serait donc selon les afiocs une école de vertus…( re-keep cool, zen…)

Pour tous les  défenseurs des animaux la réaction face à une telle affirmation oscille entre l’incompréhension totale , la colère, l’envie de vomir ou le rêve d’inverser les rôles pour voir s’ils apprécieraient toujours les vertus de la corrida s’ils étaient les proies !

donnons la parole à la caution intellectuel des pro corrida , Francis Wolff ( bio ci dessous)

 

"Toréer:

c’est illustrer cinq ou six grandes vertus intemporelles, qui sont peut-être moins souvent glorifiées aujourd’hui que d’autres, comme la compassion qui tend progressivement à se substituer à la justice

Francis Wolff. Plaidoyer pour les animaux

Etre torero exige , selon Wolff ,  courage et sang-froid, panache et dignité, maîtrise de soi, loyauté et solidarité. Il conclut :

Il faut tuer cet adversaire, ce qui ne se justifie que si, ce faisant, on met sa propre vie en jeu : cela suppose une parfaite loyauté vis-à-vis de cet adversaire et une totale sincérité dans son propre engagement physique et moral. (…) N’est ce pas un exemple de ce que nous voudrions pouvoir faire ?

Francis Wolff.Playdoyer pour les animaux

Une petite vidéo…vous pourrez juger sur pièce de ce qu’est vraiment une corrida ( très pédago)…

 

Cultiver la vertu en nuisant à l’autre me semble un contre sens éthique

Mathieu Ricard "Plaidoyer pour les animaux"

Le panache ? Attaquer une bête acculée, pris au piège (aux cornes souvent limées)?

Où est le panache dans la mise à mort d’un herbivore, un bovin (fut il sélectionner pour son agressivité)?

Où est le panache dans une mise à mort programmée , étudiée, ne laissant aucune chance au taureau ?

Où est la dignité de mettre à mort , torturer un être innocent ?

Parlons du sang froid, du courage…Je pourrais leur proposer de changer le bovin par un félin , il y aurait moins de « courageux »volontaires sans doute dans les arènes ; mais l’idée de toréer n’importe quel animal m'est viscéralement intolérable .

Courage ? D’un coté des afiocs préparés , une sinistre technique rodée face à un pauvre taureau apeuré qui ne rêve que d’une chose : ruminer dans son champ en taureau peinard.

Et si pour tester leur courage , leur maitrise de soi , leur loyauté , leur solidarité nos toreros s’engageaient auprès d’association  ou choisissaient une autre métier. Des propositions : infirmier, secouriste , pompier .Ils aiment le risque : allez voir auprès du secours en mer ou à la montagne. Non ? Personne pour admirer , pour applaudir…vous parlez de valeur !

Bio rapide: Francis Wolff a fait ses études au lycée de Saint-Cloud puis au Lycée Louis-le-Grand (Paris). En 1971, il entre à l’École normale supérieure de la rue d'Ulm et il obtient son Agrégation de philosophie en 1974.

Il compte parmi les défenseurs de la tauromachie, et plus particulièrement de la corrida2 sur laquelle il a publié deux ouvrages, un grand nombre d'articles de presse et participé à de nombreuses conférences 3. Il a aussi collaboré à la rédaction du document qui a permis d'inscrire la corrida à l'Inventaire général du patrimoine culturel4.

 

 

Là je sens que certains de mes lecteurs déjà l'aime...pensez à son désarroi le mois de mai dernier quand son bain de sang culturel fut sorti du patrimoine culturel...

Il est la preuve qu'agregé de philo et éthique /morale ne vont pas toujours bien ensemble.