Les mauvaises excuses pour justifier la corrida : le taureau ne souffrirait pas (?)

par Framboise et Chocolat  -  16 Juillet 2015, 15:17  -  #ethique animale

Les mauvaises excuses pour justifier la corrida : le taureau ne souffrirait pas (?)

Les taureaux ne souffriraient pas vraiment.

Si si , lors de mes "discussions " avec des afficionados , ils m'ont affirmé que le taureau ne souffrait pas

Leur source scientifique: 

Ils citent des études effectuées au laboratoire de Juan Carlos Illera del Portal, directeur du département de physiologie animale de la faculté vétérinaire de l'université de Madrid, selon lesquelles le taureau , grâce à son "bouclier hormonal" n'éprouverait que très peu la douleur, son organisme produisant dix fois plus de bêta-endorphines (opiacés endogènes qui atténuent les effets de la douleur) que l'homme.

Plaidoyer pour les animaux M Ricard ( source essentielle)

La réponse d'autres scientiques:

 Georges Chapouthier , directeur CNRS, fait remarquer que l'étude de  Juan Carlos Illera del Portal n'indique rien sur la méthodologie utilisée ( pas très scientifique tout ça..)

Mr Chapouthier qualifie d'absurde l'idée selon laquelle la libération dendorphines signifirait que le taureau ne souffrent pas. A l'inverse c'est le signe que l'animal est soumis à une profonde douleur!

 

José Enrique Zaldivar , membre du collège vétérinaire de Madrid, devant les députés catalans , le 4 mars 2010 a décrit les multiples blessures subies par le taureau lors de cette longue agonie  organisée... (vidéo dans la publication ci dessous)

 

Des vétérinaires américains regroupés au sein de l’association Humane Society Veterinary Medical Association (HSVMA), contestent également les  travaux  de Juan Carlos Illera del Portal et n’ont pas manqué d’en faire part devant le parlement catalan en 2010, dans le cadre des auditions ayant abouti à la suppression de la corrida dans cette région (application en janvier 2012).

 

 

 

Les endorphines ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Toutes les endorphines découvertes jusqu’ici sont libérées en cas de stress et de douleur, je suis au courant qu’elles ont des propriétés analgésiques, mais il n’est écrit dans aucune publication scientifique qu’elles neutralisent la douleur au point de l’apparenter au plaisir. Si c’était le cas, quelle logique auraient les études sur la douleur et les moyens de la neutraliser ?

José Enrique Zaldívar Laguía

Si le taureau de corrida possède cette adaptation surnaturelle pour supporter la douleur, la maltraitance et la souffrance, je crois que cette hypothèse mériterait un espace important dans une publication scientifique, ce qui jusqu’à présent n'a pas eu lieu.

José Enrique Zaldívar Laguía

Enfin le professeur Jean-François Courreau de l'école nationale de vétérinaire d'Alfort :

Quoi encore? Les défenseurs de ce spectacle parlent de résistance à la douleur chez une race sélectionnée pour se battre : je réfute les résultats des mauvaises démonstrations cherchant à prouver l'absence de douleur!

Jean-François Courreau (vétérinaire, professeur à l'ENVA)

Résumons si le taureau émet des endorphines c'est parce qu'il souffre ...

 

 

 

Cet article est plus qu'inspiré par le livre "Plaidoyer pour les animaux" p 242 à 244 que je vous conseille de lire.

Jérôme 16/07/2015 21:55

Et même en admettant qu'ils ne souffrent pas ça leur enlève quand même ce qu'ils ont de plus précieux, ce qui leur reste à vivre.