Mode sans fourrure

par Framboise et Chocolat  -  23 Décembre 2015, 17:40  -  #ethique animale, #Mode sans fourrure

Mode sans fourrure

Les animaux à fourrure victimes de la mode !

Plus de 140 millions d’animaux ont été tués en 2014 pour leur fourrure

ratonBien que de nombreuses investigations menées à travers le monde révèlent les pires horreurs pour les animaux à fourrure, l’industrie de la fourrure attache une attention toute particulière à nier la réalité.

Dans les élevages, les animaux sont confinés dans des cages grillagées et minuscules. Ils y subissent des souffrances tant physiques que psychologiques avant de mourir gazés, électrocutés ou même dépecés vivants ! Quant aux animaux capturés dans la nature, ils agonisent des heures, voire des jours dans des pièges.

La cible préférée de l’industrie de la fourrure est aujourd’hui la clientèle jeune et peu informée de la souffrance des animaux due à cette industrie. La fourrure se retrouve ainsi principalement sur les cols et accessoires bons marchés. Même si de nombreuses marques de prêt-à-porter et de stylistes ont cessé d’utiliser la fourrure animale, certains continuent d’en banaliser le port sous la pression de l’industrie de la fourrure.

L’industrie de la fourrure a beaucoup de moyens financiers (40 milliards de chiffre d’affaire dans le monde en 2012-2013), mais nous comptons sur chaque personne opposée à la souffrance animale pour agir contre l’exploitation des animaux à fourrure !

Fourrure Torture lutte, de façon légale et pacifique, contre l’exploitation et la mort de tous les animaux à fourrure. Cette campagne s’articule autour de manifestations et de stands, afin de diffuser l’information auprès du public. Consultez l’historique et la charte de cette campagne pour plus d’information.

Finlande - Récolte sanglante : le vrai prix de la fourrure

 
 

Une enquête menée par Animal Defenders International (ADI) dans des fermes d’élevages d’animaux à fourrure en Finlande, premier pays producteur de fourrure de renards révèle l’horreur dans les élevages d’animaux à fourrure. Cette enquête intitulée « Récolte sanglante : le vrai prix de la fourrure », filmée et photographiée, et ayant donné lieu à un rapport sur l’industrie de la fourrure a été dévoilée lors d’une conférence de presse à Paris le 4 mars par ADI et Fourrure Torture, coïncidant avec les défilés parisiens Automne/Hiver de prêt-à-porter. Le but est d’interpeller les couturiers utilisant de la fourrure.

Liste des marques qui vendent de la fourrure et celles qui n'en vendent pas

 

Et à la place de la fourrure?

 

Si vous aimez absolument l'effet "poils de bête", assurez-vous que la fourrure est fausse.

Mais attention, ayez bien en tête que porter de la fausse fourrure encourage les clients les moins avertis à acheter de la vraie.

  • Utilisez la liste des marques et enseignes engagées contre la fourrure, pour faciliter vos achats.

  • Contrôlez les étiquettes des vêtements car de nombreuses marques n'indiquent pas l'origine de la fourrure, laissant croire qu'il s'agit de fausse.

→ L'étiquette doit absolument mentionner l'indication : « Fur » ou « Fourrure » accompagnée de sa nature : « synthétique » ou « nom de l'animal ».

→ À défaut d'une information claire, il est préférable de reposer le vêtement car il s'agit certainement de vraie fourrure.

  • Apprenez à distinguer par vous-même la vraie fourrure de la fausse (n'écoutez pas les vendeurs) :

 

Mode sans fourrure

À la place des matières animales (cuir, laine, peaux reptile), les imitations synthétiques ou végétales

  • Pensez à lire les étiquettes, la matière est obligatoirement indiquée (LEATHER = CUIR / WOOL = LAINE / FEATHER = PLUME).

  • Apprenez à déchiffrer les symboles sur les étiquettes :

logo cuir croixIcones textileslaine

Mode sans fourrure
Méfiez-vous de la « fausse fourrure » !

Paradoxe des prix, la fausse fourrure est parfois de la vraie, les étiquettes trompant le consommateur…

Protection animale : la fausse fourrure est parfois vraie

Certaines personnes, notamment parmi les vegans, considèrent qu’il vaut mieux ne pas porter de fourrure, même fausse, pour ne pas inciter à la consommation et inciter au massacre d’animaux dans ce but. Une nouvelle enquête leur donne raison.

La plupart du temps, si on choisit de porter de la fausse fourrure, ce n’est pas seulement pour le prix, c’est aussi pour avoir un ornement de fourrure sans aucun massacre derrière. Pourtant, le consommateur est parfois trompé.

L’émission d’investigation américaine Today Show a diffusé un reportage à ce sujet. Des échantillons étaient prélevés dans divers magasins : des vestes, des bottes, des manteaux, tous ayant au moins un élément de « fausse fourrure ».

La « fausse fourrure » en question a ensuite été analysée en laboratoire. Tous les échantillons étaient en réalité de la vraie fourrure au lieu des matières synthétiques déclarées sur l’étiquette.

 

L’enquête américaine n’est d’ailleurs malheureusement pas un cas isolé. En cause : le prix de la matière première
En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/fausse-fourrure-etiquettes-cg#vTWTVjVJaMhrZCdd.99