Débat sur le projet de -loi sur le renseignement et condamnation de S Atlaoui,

par Framboise et Chocolat  -  2 Avril 2015, 14:58  -  #Libertédes droits de l'homme.

A la recherche du juste milieu entre un renseignement nécessaire, et dangereux... Tour de table

L' ISSUE DU CONSEIL DES MINISTRES, CONFERENCE DE PRESSE DU

1er MINISTRE MANUEL VALLS (PROJET DE LOI RELATIF

AU RENSEIGNEMENT) © Thomas Padilla/MAXPPP - 2015

La proposition de loi intervient certes dans un climat tendu, et est accélérée par les derniers attentats. Cependant, le projet était prévu depuis un certains temps. Vu la place que prennent les réseaux et la toile dans nos sociétés, le projet de loi vise à mettre à jour la loi de 1991 qui avait été conçue sans internet. En effet, cette loi veut répondre à un équilibre nécessaire entre la protection des libertés publiques et l'évolution des nouvelles technologies.La comission des lois auditionnait hier les ministres de l'intérieur et de la défense sur le projet de celle qu'on appelle : "loi sur le renseignement".

Un jour dans le monde reçoit l'ancien directeur adjoint du renseignement de la DGSE Philippe Hayez, à l'occasion de la sortie de l'ouvrage Renseigner les démocraties, renseigner en démocratie (Odile JAcob), co écrit avec Jean-Claude Cousseran.

Nicolas Demorand recevra également, en direct, nos correspondants : Frédéric Carbonne à Washington, Mathieu de Taillac à Madrid, Eric Albert à Londres, et Nathalie Versieux à Berlin pour un tour de table sur la loi...

 

 

Zoom sur le peloton d'execution en Indonésie, avec Mariam El Kurdi

Serge Atlaoui risque l'exécution en Indonésie © Maxppp - 2015 / Bagus Indahono

Le français Serge Atlaoui, 51 ans a été condamné à mort en Indonésie pour trafic de drogue en 2007.

Ultime recours pour lui après le rejet de la demande de grâce présidentielle: La deuxième et dernière audience ce matin pour examiner sa demande de révision de procès. Sauf que la justice indonésienne a refusé d’entendre ses nouveaux témoins. Ce matin, le français a comparu brièvement devant un tribunal de la banlieue de Jakarta, son dossier a été envoyé à la cour suprême, à qui revient la décision finale.