Ménard , suite: peut on etre démocrate et honorer un putschiste?

par Framboise et Chocolat  -  13 Mars 2015, 17:42  -  #Anti-FN.

Ménard à un sens de l'humour..pas le mien...

Il va débaptiser la rue du 19-mars-1962 ( jour des accord d'Evian mettant fin à la guerre d'Algérie) en lui donnant le nom d'un officier condamné pour le putsch d'Alger.

(Putsch: Un coup d'État est un renversement du pouvoir par une personne investie d'une autorité, de façon illégale et souvent brutale. On le distingue d'une révolution en ce que celle-ci est populaire. Le putsch est un coup d'État réalisé par la force des armes.)

Que cet officier soit le plus politiquement correct des putschistes , qu'il ait connu une deuxième carrière en tant qu'écrivain , ne change rien au message que Mr Ménard veut faire passer, lui qui sait si bien manipuler les médias!

Son départ enfant d'Algérie n'est toujours pas digéré..mais quelque part , son héros est un putschiste. Ça donne une idée de ce que doit être la démocratie chez Ménard.

Commandant Hélie-de-Saint-Marc », un officier mort en 2013, dont le nom reste associé à la torture en Algérie et au putsch des généraux en 1961. Condamné pour cet acte à dix ans de prison, le gradé avait été gracié en 1966 et réhabilité en 1978.

Le Monde

Ménard , suite: peut on etre démocrate et honorer un putschiste?

En réalité son objectif n’était pas de rendre hommage à Hélie Denoix de Saint-Marc, dont il instrumentalise la mémoire, mais d’effacer le souvenir de l’armistice du 19 mars 1962 , cette date honnie des ultras de l’Algérie française pour qui la guerre n’est toujours pas finie.

https://frenchpolitic.wordpress.com/2015/03/15/robert-menard-et-la-confusion-des-esprits/

Pour ceux qui trouvent minable de réduire le commandant Denoix de Saint-Marc à un partisan de l’Algérie française il est bon de rappeler que d’autres ont aussi connu la résistance et la déportation, je pense à Paul Teitgen, secrétaire général de la police d’Alger qui a démissionné de ses fonctions pour protester contre la torture. Il y avait donc d’autres voies que la sédition comme l’ont bien résumé les propos du général de Bollardière : « le putsch d’Alger me détermine à quitter une armée qui se dresse contre le pays ». On peut parer Denoix de Saint-Marc de bien des vertus, et il en avait certainement, il s’est néanmoins égaré quand d’autres sont restés lucides.

https://frenchpolitic.wordpress.com/2015/03/15/robert-menard-et-la-confusion-des-esprits/

Ménard , suite: peut on etre démocrate et honorer un putschiste?

Canaves 15/03/2015 00:03

Mademoiselle,
Votre manque flagrant de culture me pousse à répondre à votre commentaire insipide.
Ce putschiste n'est pas "son héros". C'est le héros de la République et de la nation française, qui en 2011, pour le remercier de sa bravoure au combat et dans la résistance, l'a décoré de la plus haute distinction honorifique, grand-croix de la Légion d'honneur. Peut être que la République n'est pas "démocrate" selon vos critères?
Réduire Helie de Saint Marc à un simple putschiste est la flagrance manifeste d'une bêtise fascisante où l'histoire est progressivement défiguré, au service d'une idéologie intolérante. En substance, je ne me risquerais pas à parler d'Histoire avec une personne, dont le regard porté sur celle-ci se fait avec ses yeux d'aujourd'hui.

Pour finir, Helie de Saint Marc est un héros de la République, reconnu comme tel par les institutions de ce pays. Sa vie est un model de courage pour nous, les nouvelles générations et ses livres ont reçu les plus hautes distinctions littéraires de ce pays. Si nous français, nus n'essayons pas nous grandir face à ces minables polémiques, si nous français, nous courrons tête baissée au devant des âneries proférées par nos politiques, alors on s'en sortira pas.

Framboise 15/03/2015 11:19

Le point Godwin vient d'être franchi à la vitesse de la lumière!