Finkielkraut et le (manque) d'esprit du 11 janvier

par Framboise et Chocolat  -  20 Février 2015, 13:39  -  #Anti-FN., #7-1-2015, #Immigration, #coup de coeur

 Finkielkraut et le (manque) d'esprit du 11 janvier

22:05 à

Qu'elle idée de faire venir Finkielkraut pour parler de l'esprit du 11 janvier! Le mois prochain qui inviteront ils, Soral?

Finkielkraut commence à pointer une absence supposée du peuple des quartiers populaires..ses sources? une impression? Fort est à parier qu'avant même le début de la manifestation il avait déjà cette idée préconçue..

Ce type a un prisme , une vision de la société et quelques soient les événements il va prendre des exemples qu'il va ériger en règle pour les faire correspondre à ses dogmes (fantasmes , peurs) et la réalité. Il a aussi des ennemis ; les sociologues bien sûr..puisqu' eux se doivent d'observer la réalité et seulement ensuite essayer de l'analyser.

On l'invite pour analyser les événements du 11 janvier, et donc indirectement des attentats. Est il vraiment surprenant qu'il vise comme responsable des attentats les musulmans et l'immigration? Il est juste fidèle à ses peurs.

Tout d'abord , Pour Finkiel la République est exemplaire , ce n'est pas discutable. Il n'y a pas d'apartheid dans certains quartiers. A l'inverse , le république en aurait trop fait.

Depuis quand mettre une catégorie de personne dans des quartiers(que Finkiel appelle "quartiers populaires") , loin des centres décisionnels, , a favorisé cette population ?

La république exemplaire ,le petit Coulibaly pose problème . La dass le prend en charge...qu'aurait il fallu faire? la prison en direct?

En France, les enfants n'ont pas le même statut juridique que les adultes. En cas de problème on favorise (avec trop peu de moyen) l'éducation; on essaye de donner une chance à cet enfant. Évidemment tous les enfants ne s'en sortent pas...le 100% de réussite n'existe pas en matière humaine!

Selon Finkielkraut la famille Couliblay a 3000 euros de CAF?

Vraiment...Encore une utilisation des chiffres sans vraiment de source..on tord la réalité pour qu'elle rentre dans son dogme. Arrêt sur image après calcul , est arrivé à 2000 euros maximum.

Finalement, Finkielkraut a reconnu son erreur:

"C'est une erreur que j'ai faite, elle avait le droit à 2 000 euros selon mes calculs. J'ai fait moi-même le calcul. J'ai dit 3 000, je voulais dire 2 000, je me suis trompé".

http://www.arretsurimages.net/articles/2015-02-12/Coulibaly-l-erreur-de-calcul-de-Finkielkraut-sur-France-5-id7478

Pour lui il y a un "choc de cultures" entre les gens du nord et les gens du sud. il prend l'exemple du quartier de la Villeneuve à Grenoble.

Cité utopique faites par des hommes du nord habitée par des gens du sud ...à l'hygiène douteuse semble-t-il puisqu'ils jettent les poubelles par les fenêtres.

Là aussi , il cite un extrait d'une revue "Philosophie magazine " ..extrait très parcellaire bien évident ..et là aussi il prend un exemple, un témoignage pour l'ériger en règle indiscutable....

C'est du même niveau que "je suis vosgienne, je suis intolérante au lait..les vosgiennes sont intolérantes au lait....

Comme d'habitude , il prend un exemple , de manière incomplète, hors contexte, est l'érige en règle.

La règle : l'immigration est la cause de tous nos ennuis et il faut réduire les flux migratoires (rappel : si l'immigration augmente en 2013 c'est dû à une augmentation de l'immigration de jeunes européens ..diplômés.Je ne pense pas que ce soit cette immigration que Mr Finkielkraut vise)

Autre exemple, pour illustrer la montée de l'intégrisme de l'antisémitisme , il cite le cas d'un professeur au lycée musulman .

Rappel des faits pour ceux qui sont passés à côté de la polémique : le 14 janvier, une semaine après l'attentat contre Charlie Hebdo, Soufiane Zitouni, un professeur de philosophie de ce lycée a publié une tribune dans Libé intitulée "Aujourd’hui, le Prophète est aussi «Charlie»". Une manière de dire que l'Islam n'a rien à voir avec le terrorisme. Sauf que trois semaines plus tard, le même professeur publie une nouvelle tribune pour annoncer sa démission... à cause de sa première tribune (mal perçue par la direction de son lycée), mais aussi de ces cinq mois passés dans cet établissement, soupçonné de dérives radicales (c'est un "territoire «musulman» sous contrat avec L’Etat", dénonce-t-il). Surtout, Zitouni insiste sur la généralisation de l'antisémitisme parmi ses élèves, le qualifiant de "quasi culturel".

Un enseignant musulman dénonçant l’antisémitisme et les dérives d'un établissement privé musulman ? Un bel exemple forcément évoqué par Finkielkraut sur le plateau de France 5. Et il a fallu l'intervention in extremis de Patrick Cohen, pour que les téléspectateurs aient l'histoire complète : après la démission de cet enseignant, plusieurs de ses collègues et de ses élèves ont réfuté ses accusations.

http://www.arretsurimages.net/articles/2015-02-12/Coulibaly-l-erreur-de-calcul-de-Finkielkraut-sur-France-5-id7478

Résumons, pour Finkielkraut , tous nos problèmes viennent de l'immigration , il faut juguler l'immigration qui autrement va changer en profondeur l'Europe du fait du nombre (le mythe du grand remplacement). Nous sommes face a un choc des civilisations entre les français du nord et ceux du sud ( variante de français de souche et les autres). La république est exemplaire , ce sont les immigrés les responsables et les sociologues sont des crétins!...Comme d'habitude , quitte à tordre le coup à la réalité, à déformer , ne prendre que les exemples qui étayent sa thèse...

vidéo 22:00 à 35:00

Polémique. Quand Finkielkraut invite Azzouzi à "changer de pays"

Dans une interview réalisée mardi par Jean-Jacques Bourdin et diffusée sur RMC et BFMTV, le philosophe Alain Finkielkraut a réagi à la tribune publiée dans Le Monde des religions par l'ex-conseiller municipal Abdel-Rhamène Azzouzi. Il y dénonce "la politique islamophobe de l'Etat" dans "une France qui renie ses valeurs".

Ce propos est inacceptable...",

Finkielkraut

Puis il s'agace, s'accroche à la table avec ses deux mains, et retient sa colère. Avant de lâcher :

"Ces propos sont intolérables. S'il n'est pas bien dans ce pays, et bien qu'il en change !"

Finkielkraut